Grand Sud Tourism School

Nos formations

Télécharger
Découvrir toutes
nos formations

Nos partenaires

Chargé de promotion d'un OT

Missions

Le chargé de promotion est le porte-parole touristique d’une destination étrangère dans son propre pays.

Son travail consiste à :

  • Accueillir les visiteurs et les informer sur sa destination
  • Recueillir et transmettre les informations utiles pour établir le plan marketing
  • Gérer l’inventaire du matériel de promotion et suivre les stocks
  • Traduire en français les informations et textes que l’OT lui envoie
  • Préparer des communiqués de presse adaptés aux clients français
  • S’occuper des relations presse (sauf si l’OT dispose pas d’un service spécial)
  • Opérer un suivi du budget et comprendre les écarts
  • Organiser et prendre part aux actions de promotion
  • Former les agents de voyages et les tour-opérateurs lors d’ateliers, de workshops, de road shows…

Qualité et compétences requises

  • Connaissance de la destination et de ses atouts touristiques
  • Expérience en marketing et en méthodes de promotion
  • Capacité de gestion pour le suivi des dossiers
  • Autonomie dans la gestion de son propre planning
  • Aisance à l’écrit et à l’oral en français et en anglais (courant de préférence)
  • Maîtrise des principaux logiciels de bureautique et de communication (Photoshop est un plus) 
     
  • Diversité des actions engagées
  • Contact avec l’ensemble de la profession

En bref

 

Témoignages de PROS
Gérard Farina, directeur de Coast-organisation

« Notre agence est un réceptif France qui propose des prestations un peu particulières, avec un concept d’aventure et de découverte ludique, sous forme de rallye, très novateur.

Nous avons plusieurs chefs de projets qui sont entièrement responsables face au client, de la commande à la réalisation. Il n’y a aucune déperdition de responsabilité en cours de route.

Il est donc nécessaire que ces personnes soient avant tout polyvalentes : de la rigueur, même de la méticulosité pour tout verrouiller, la connaissance du terrain, du back office, de tout le côté organisation pratique, et une belle créativité.

Car elles doivent tout faire elles-mêmes, y compris vendre, ce qui passe par les présentations, la recherche pour que l’événement proposé corresponde aux impératifs du client, et soit à même de le convaincre de nous choisir.

Il faut par exemple de vraies nouvelles idées pour déclencher chez un chef d’entreprise l’envie d’un incentive à Paris, il faut donc savoir innover, sortir du classique, bien saisir l’idée que le client veut faire passer et en faire le fil rouge de l’expérience qu’on va lui vendre.

Nos chefs de projet parlent tous plusieurs langues, un gros plus pour convaincre le client étant de le faire dans sa langue. Ils viennent d’écoles de communication ou de commerce, et peuvent parfois être formés sur place.

Mais une expérience de terrain est bienvenue car les tâches sont multiples, création, production, négociations, vente, accompagnement, réactivité pendant l’événement, suivi... Il s’agit souvent de one-shots, donc sans droit à l’erreur.

Et un raté peut être catastrophique pour le client, ce qui implique un grand sens de la responsabilité. Mais le turn over dans notre agence est très faible. C’est un bon critère pour choisir ce métier. » 

 

Dorothée Detourbet, Secrétaire générale chez Ormès

« Ormès est une agence qui bénéficie d’une bonne notoriété auprès des candidats. Nous recrutons donc facilement dans les candidatures spontanées.

Par ailleurs, nous sommes membres de l’ANAé, qui dispose d’un site très bien informé et référencé pour des offres directes.

Pour le profil recherché, je parle volontiers de « mouton à cinq pattes ».

Le simple BTS n’est pas suffisant. Il faut pouvoir justifier d’une connaissance personnelle singulière, d’un territoire intellectuel ou d’une formation différente.

Au départ, l’idéal est l’école de commerce, et quelqu’un qui a l’esprit ouvert, cultivé, qui a une notion innée d service, qui ne regarde pas sa montre, qui a une orthographe implacable, qui sait compter pour garantir la marge, etc. Mais cela ne suffira pas, il y faudra d’autres acquis personnels.

La rencontre physique est au cœur de notre métier mais il faut désormais maîtriser également le nouveau segment que représente le web marketing.

Tout cela est impossible sans une certaine expérience. Nous avons en permanence dans la maison des étudiants en stage de professionnalisation longue durée ou en alternance, et nous confirmons les meilleurs en CDI.

En fait, nous avons deux profils de recrutement : les jeunes en fin de formation que nous aidons à entrer dans le monde de l’entreprise – qui peuvent éventuellement nous quitter ensuite -, et des moins jeunes avec déjà de l’expérience chez des confrères. Mais l’approche commune reste la culture de service client, dans une grande disponibilité et réactivité. » 

 



-->






News

LABO de recherche
Patrice BALLESTER, enseignant-chercheur et directeur du (...)

Missions & Projet Tutoré MASTERE
Découvrez le travail réalisé par les (...)

Découvrez le nouveau clip video de l’école :

Vous êtes

Un Professionnel du Tourisme
Accès à l'Espace Partenaires





      Demande de doc.       Dossier de candidature       Portes Ouvertes & Salons       Contact
Google+ Facebook Twitter Instagram RSS Feed